Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 15:25

Après avoir passé un bon quart d'heure comme envoutés par ce Jumellea, il fallait nous rendre à l'évidence : nous avions tout de même une randonnée à terminer!

Nous avons donc repris le petit chemin boueux, la tête en l'air, surveillant les branchages et admirant ce décor exceptionnel qui s'offrait à nous, quand nous avons rencontré un Benthamia nigrescens.
Bon, il n'y en a que deux photos, et les deux sont floues.
Certes, il faut avouer que ce Benthamia nous a moins exalté que le Jumellea rencontré auparavent.
C'est à dire que ce que nous cherchions, c'était avant tout des orchidées qui impressionnent, comme les Angraecum, Jumellea, Cryptopus, Aeranthes...

Pour trouver de la petite fleurinette, pas besoin de faire 10 000 km! Même si je sais bien que pour les botanistes elles peuvent s'avérer passionantes!




Petite pause photo, même sans orchidées, le décor suffisait à nous combler!

Tout de même, nous avions trouvé un Jumellea triquetra pour notre plus grand bonheur, mais en bons chasseurs de trésors, il nous en fallait toujours plus!
Ce que nous vouilions voir à présent c'était ce fameux "faham", qui plus est en fleurs, puisque c'était la période!
Les yeux partout, nous progressions sur le petit chemin, apercevant quelques autres Jumellea triquetra, mais pas de Jumellea fragrans.

Quand tout à coup....


Il était là! Perché! Innaccessible à 2 mètres de hauteur, avec ses petites fleurs blanches.
Pendant que Matt essaie de trouver le meilleur accès pour le prendre en photos, je regarde plus bas s'il y en a d'autres.
Nos diverses ballades nous ont appris que quand il y a un pied assez important en hauteur, il y en a souvent de plus jeunes plus bas. Mais là point de jeunes faham. Cette plante inaccessible est toute seule, hissée sur sa branche.
Et nous comprenons, que c'est justement parce qu'elle est inaccessible qu'elle est encore là...

Les jeunes plantes qu'elle a pu engendrer ont très certainement étées prélevées par quelque randonneur indésirable...
Mais bon, nous repartons ravis, nous avons vu notre premier Jumellea fragrans!


Une autre petite séance photo, cette fois c'est Matt qui prend la pose, au craux d'un tamarin exceptionnel!


Je vous laisse profiter un peu du paysage aussi!


Amis orchidophiles, vous imaginez notre bonheur dans un tel fouillis vert!!

Puis nous sommes tombés sur une orchidée en capsules.
Nous étions arrivés trop tard pour la voir en fleurs, ce qui est dommage, car c'est certainement un specimen d'Angraecum que nous n'avions pas croisé jusque là.
Mais sur le coup, point de remords, au contraire, je suis contente de pouvoir assister aux différentes étapes de la floraison, et de constater que oui, décidément, tous seuls dans la nature, ils arrivent à se débrouiller!



Nous étions toujours sur notre petit sentier, marchant à l'allure de deux escargots qui font la course!
Désormais, c'était clair, nous étions vraiment dans la forêt primaire.
Nous pouvions voir par ci par là des Jumellea triquetra,  les fougères et les mousses recouvrant les arbres conjuguées à une fine brume donnait au paysage un aspect irréel.
Les bulbophyllum comme à leur habitudes colonisaient les troncs de leurs petits bulbes.
C'était d'ailleurs ca qui m'irritait à ce moment là.
Je m'était arrêtée sur un tronc couvert de mousse ou se balladait un petit groupe de bulbes.
Depuis le début de notre séjour, nous en avions vu des centaines de pseudobulbes. Je crois que le Bulbophyllum est le genre d'orchidées le plus répandu à la Réunion.
Nous en avions vu plein, mais jamais une seule fleur.

Je m'étais renseignée auparavant, et je savais qu'au moins 5 ou 6 espèces auraient dû être en fleurs à notre arrivée.

J'ai donc commencé à fouiller dans la mousse près des bulbes.
Je sais que les Bulbophyllum qui poussent à la Réunion ne sont pas des espèces aux fleurs impressionantes comme B.echinolabium ou B.medusae.

Et en fouillant, je suis tombée sur une petite grappe d'à peine 10cm...


Un bulbophyllum nutans!
Je peux vous dire que j'ai sauté de joie de l'avoir déniché celui là!!


Sur le chemin du retour, nous l'avons retrouvé, et Matt a fait une petite vidéo :



Le suite de la randonnée au prochain épisode!


Partager cet article

Repost 0
Published by Colombobine - dans Escapades
commenter cet article

commentaires

vaporchidhoya 19/10/2009 18:54


Chouette balade, merci à Sophie pour le lien!
Amitiés


M@rtine Orchids :0026: 11/10/2009 23:20


Waooo Super ton récit Elisa ! C'est passionnant...
Merci de nous faire partager cette belle aventure !
Bisous


GalopaWXY 11/10/2009 10:36


Ça me rappelle quand j'étais au pied du Kilimandjaro ^^ la végétation ressemble beaucoup, vous étiez où là ?


Colombobine 11/10/2009 16:50


Dans la foret de Bélouve, sur l'ile de la Réunion.
biz


ananaliam 10/10/2009 18:52


Tu as changé ton environnement !!!


lydie 09/10/2009 21:54


COUCOU
EH BEN C EST IMPRESSIONNANT CETTE SAVANE
ON SE CROIRAIT DANS UN REVE OU DANS UN FIM CINEMA GRAND ECRAN A SENSATION
ENTRE TES PHOTOS ET COMME TU LE RACONTES JE TE DIS PAS CE QUE LON RESSENT  C EST TRES FORT
IMPRESSIONNANT FEERIQUE  ET UN PEU PEUR  LA JUNGLE