Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 14:05

Arf! Le temps m'a manqué ces derniers jours pour raconter mes dernières épopées équestres.
Bon ok, j'avoue, j'ai surtout eu une crise de flemmingite aigüe qui m'a éloignée du clavier de l'ordinateur!

Pourtant j'en ai fait des exploits ces deux dernières semaines!

Mardi il y a 15 jours, j'ai été ravie de pouvoir monter encore une fois Giovanni.
Malheureusement j'étais seule en cours.
J'ai donc bossé un peu toute seule.

J'ai eu du mal à me mettre au travail, c'est à dire que si personne n'est là pour me donner des consignes, j'ai vite fait de ne rien faire!
J'ai donc bossouillé un peu sur des sessions, des épaules en avant etc.

Françoise était dans le coin tout de même et me surveillait d'un oeil au cas où je ferait des bêtises.
Et voilà qu'elle me dit à ma grande surprise : "Bon, tu vas galoper maintenant!"

Euh... On parle de Giovanni là!
Je croyais que galoper seule avec lui, c'était mission impossible!

Bon, soyons fous! On va essayer!

Hum.. Je suis sur un grand cercle, je place mes aides... rien!
Bon, attendons de revenir sur le petit coté, on va réessayer!
Je recule ma jambe exterieure, rênes tendues, le bout du nez vers l'intérieur, pression des jambes.
Oh! Ca marche!

Nous voilà au galop!

Je galope un peu sur le cercle, super, pas de problème!
Françoise me félicite.
Je passe au pas, et change de main pour faire la même chose de l'autre coté.
Je place mes aides. Hop! C'est parti!

Aucun problème, c'est même trop facile!
Allez, on va corser un peu la chose.
Quelques galop -pas, il répond de suite à mes aides, ce cheval est une crème, vraiment!

Allez, corsons encore un peu l'exercice, je part au galop à faux, le but étant de changer de pied au galop.

Hem, un peu plus de difficulté, à peine ai je changé de pied qu'il repasse au trot quelques foulées plus tard.
Je me fait un peu tirer les oreilles par Françoise, ca faisait longtemps!
Je retente, au deux mains l'exercice, je finis par maitriser à peu près.

Moi qui ne pensais pas réussir à le faire partir au galop, voilà que je le fait changer de pied!

Fraçoise me dit que sa propriétaire va être verte quand elle va savoir ça, elle qui n'arrive quasiment jamais à le faire galoper quand elle monte seule.
Je descend avec un sourire jusqu'aux oreilles!

Cette semaine, changement de programme, la propriétaire de Gio est là, c'est donc naturellement elle qui le monte.
Moi j'ai le choix entre Marius et Elsa.
Je n'hésite pas une seconde pour mon cher Marius que je n'ai pas monté depuis plusieurs mois.
Son état me préoccupe depuis quelques temps. Pas son état physique, il va très bien, mais plutot son moral.
Lui qui était curieux et calin avant se montre aggressif quand on vient le déranger dans son box.

J'ai eu l'occasion de m'occuper de lui un peu ces dernières semaines, notamment pour lui raccourcir sa crinière, et je n'ai pas eu de problèmes, en attirant son attention avant d'entrer et en lui faisant quelques calins, on évite presque toujours le conflit. Une fois que le licol est mis, c'est bon.
Sinon il y a la bouffe. Ca, ca marche à tous les coups!
Mais ca ne résoud pas le problème. J'aimerais bien savoir ce qui le turlupine.

Bref, quand je l'ai préparé, son box venait d'être paillé, donc aucun souci, il avait bien mieux à faire que de s'occuper de moi!
Je vais au manège, nous sommes deux à monter, pas de cours vraiment cette fois non plus.Mais la monitrice n'est pas loin pour surveiller un peu.

Le trot de Marius est plus agréable pour mon assiette que celui de Gio.

Deux chevaux complêtement différents. Avec Gio, j'avais un brin de laine dans les mains.
Là, c'est autre chose. Marius a une bouche beaucoup plus dure.
Je multiplie les changements d'allures pas- arrêt, trot pas, trot arret. Je n'arrive pas à les avoir de manière nette.
J'essaie de le détendre et de l'arrondir.

Sessions à la jambe, épaule en dedans, pas de difficulté.

Départ au galop, là, il s'arrondit tout seul, du coup moi même je me sent mieux en selle et je me détend.
C'est un cercle vicieux m'a expliqué Christelle, si lui enroule son encolure, il monte son dos, du coup il est plus confortable pour moi, du coup je me détend, et je deviens plus confortable pour lui. Et nous sommes tous les deux calmes détendus et à l'aise dans le travail.
Le truc s'est d'arriver à déclencher ce processus, sinon il se raidit, devient inconfortable, je suis mal à l'aise, et tou mon corps se fige.

Giovanni me suit au galop avec sa propriétaire, elle a bien essayé de galoper toute seule, mais impossible de le faire partir.
Nous enchainons quelques serpentines et diagonales au galop.
Pas de souci particulier.

Après le galop, je refais quelques changements d'allures, et ce que j'explique plus haut se confirme.
Avec le déclic qu'il a eu au galop, il est à présent souple dans mes mains, et mes arrêts sont beaucoup plus nets qu'au début de la séance.

Un gros calin en descendant suivi d'une friandise, et vivement mardi prochain!


Partager cet article

Repost 0
Published by Colombobine - dans Cours d'équitation
commenter cet article

commentaires